Non, Synbud ne fait pas de « duplicate content »

Chers blogueurs, comme on nous a déjà interrogé sur ce sujet, nous avons souhaité revenir, le temps d’un article, sur cette histoire de « duplicate content ». Vous êtes prêts ?

3, 2, 1, Accrochez-vous !

D’abord, la preuve

Avant l’explication du pourquoi et du comment, je vous invite toutes et tous à vérifier la véracité du titre de cet article : Non, Synbud ne fait pas de « duplicate content ».

Comme tout existe sur Internet, vous pouvez y trouver quelques outils qui permettent de comparer deux URL et de mesurer leur pourcentage de contenu dupliqué. Voici donc une petite expérience de physique amusante :

  1. Prenons un article au hasard sur Synbud : http://www.synbud.com/trips/antelope-canyon-attention-ca-va-piquer-les-yeux (une fois lecture terminée, allez le lire, ça fait rêver !)
  2. Prenons le même article sur le site de nos amis LoveLiveTravel : https://lovelivetravel.fr/antelope-canyon-attention-ca-va-piquer-yeux/
  3. Rendons-nous sur un outil de détection de duplicate content: http://www.webseoanalytics.com/free/seo-tools/duplicate-content-checker.php
  4. Saisissons les deux URL dans chacun des champs et cliquons sur « Go »
  5. Observons le résultat :

 

Bilan… (roulements de tambours)

0% de « duplicate content » entre ces deux pages. Oui, oui : 0%.

 

Ensuite l’explication

Parce que 0% certes, mais d’abord, qu’est-ce que c’est, vraiment, le « duplicate content » ?

Débroussaillons un peu le terrain… Il en a bien besoin !

On parle de « duplicate content » (ou « contenu dupliqué » pour les moins anglophones d’entre nous (cc Romain, notre biz dev’) ) lorsque, sur Internet, deux pages différentes (donc deux URL différentes) présentent du contenu similaire (au moins 50% de similitude) et que les moteurs de recherche estiment qu’il s’agit d’une technique visant à améliorer, de manière frauduleuse, le référencement de ce contenu (oui, en gras, parce que c’est important). Et comme l’objectif dans ce cas là, selon les moteurs de recherche, est de gruger : Boum ! Sanction !

Mais ce qu’il faut noter ici, c’est la nuance apportée en gras. Si Google, Bing etc. pensent que vous essayez de les arnaquer (#thuglife), ils vous sanctionnent. Mais s’ils savent avec certitude que non, l’objectif n’est pas d’augmenter votre référencement frauduleusement: pas de soucis de duplicate content !

« Alors comment vous faites chez Synbud pour dire à Google que vous n’essayez pas de le frauder et qu’il n’y ait pas de duplicate content ? » me direz-vous. Et vous aurez raison. Et donc je répondrai : on utilise des <iframe> !

Les iframe

Là, vous vous dites : « le CTO essaierait pas de nous perdre là ? » Ok. Tâchons d’être clair.

Une <iframe>, c’est une balise HTML qui permet d’afficher un site A sur un site B.

Comme là c’est un peu technique, je vais faire mien le vieil adage « une photo vaut mieux que mille mots »:

Oui, je vous remercie d’avoir noté la beauté de cette image (a.k.a. ma vie quotidienne), mais en dépassant la peur première ressentie vous verrez que :

  • A gauche : la page, sur Synbud.com, qui affiche un article référencé chez nous. A droite : le code source de la page (c’est à dire le code informatique qui permet l’affichage de cette page)
  • A droite : dans le code source, nous avons dit à notre <iframe>, par le biais de son attribut « src » (c’est à dire « source », mais vous l’aviez déjà compris): « S’il te plaît iframe chérie, affiche moi là la page https://lovelivetravel.fr/antelope-canyon-attention-ca-va-piquer-yeux/ car quelqu’un veut lire leur article de ouf ! »
  • A gauche donc : la page de Lovelivetravel affichée, sans qu’on n’y touche une seule seconde: https://lovelivetravel.fr/antelope-canyon-attention-ca-va-piquer-yeux/

Et alors ? Quelle différence ça fait ?

Et bien figurez-vous que ça change TOUT, puisque là, nous-même, de notre propre chef, nous disons aux robots de Google qui viennent scruter notre page: « Ici, on affiche une page qui n’est pas la nôtre. On ne copie pas le contenu de la page hein, on affiche la page ». Et donc qu’est-ce qu’il fait Google à ce moment là ? Il se dit: « Sur cette page, Synbud affiche une autre page Web et j’ai l’URL de cette page Web, alors je sais que le contenu appartient à cette page, et pas à Synbud ».

Et ouais ! Il se dit tout ça ! Et même après, il conclut : « Donc, cette page Synbud ne copie pas le contenu de LoveLiveTravel, elle l’affiche simplement, donc ce n’est pas du vilain duplicate content que je n’aime pas du tout du tout du tout ».

Oui, c’est là toute la nuance : Nous ne COPIONS pas les pages de nos blogueurs (= méchant). Nous les AFFICHONS en le stipulant explicitement aux robots d’indexation de Google, Bing etc (= gentil).

Notre but est de vous donner la visibilité que vous méritez vous, supers blogueurs que vous êtes. 

Un peu de lecture

Si jamais le coeur vous en disait d’en lire davantage sur le duplicate content, les iframe et leur impact sur votre SEO, voici quelques articles pas mal et leurs extraits bien sentis :

Alsace référencement (Français):

On parle de « duplicate content » (duplication de contenu) dès qu’un contenu se retrouve, à l’identique ou presque, plus d’une fois sur le web. Il s’agit de la reproduction de tout ou partie d’une page web. Cette technique est considérée par Google comme un moyen frauduleux d’améliorer son positionnement dans les moteurs de recherche. Elle est donc sanctionnée en conséquence.

D’après Olivier Andrieu, Google tolèrerait une duplication des contenus à hauteur de 70 %. Cependant, d’autres sources sont plutôt sceptiques vis-à-vis de ce pourcentage, on peut donc considérer pour plus de sécurité qu’en-dessous de 50 % de duplication les risques de se voir pénaliser par Google sont très faibles et, en deçà de 30 %, ils sont inexistants.

Visibility Magazine (Anglais)

Are iFrames Considered to Be Duplicate Content?

In a word – no. The reason being that iFrames are merely referencing the content, instead of duplicating it. When robots crawl the site and register the iframe tag, they will attribute the original source with any SEO credit instead of the page using the embedded content – i.e. the page with the iFrame. Since the robots recognize that the iFrame page is referencing the original source, it will not count as duplicate content.

D’autres questions ? Vous savez où nous trouver ! Facebook, Mail, ou même Twitter ! #leSEOen140caractères

 

BONUS: On répond à vos questions!

Pour répondre aux questions de Paul (en commentaire juste en dessous) :

Grâce à l’iframe nous affichons le contenu de nos blogueurs mais nous ne récupérons pas leurs statistiques pour autant (on n’oserait pas!). En fait nos blogueurs gagnent des visites et Synbud aussi ! Tout le monde y trouve son compte!

Pour illustrer nos propos, une petit photo s’impose! Ci dessous, vous pouvez voir une capture d’écran du Google Analytics d’un de nos blogueurs.

Comme vous pouvez le constater les visites sont comptabilisées sur le compte comme provenant de Synbud! That’s It ! 🙂

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 thoughts on “Non, Synbud ne fait pas de « duplicate content »”

  1. Guy-Henry
     · 

    Merci pour cette bonne et claire explication!
    avoir une meilleure visibilité pour les blogueurs, et une meilleure expérience de navigation pour les visiteurs est un grand bénéfice pour tous 🙂

    Amis blogueurs continuez de nous faire rêver à travers vos récits de voyage!

    Synbud, continuez comme ça, vous êtes les meilleurs!

  2. Paul
     · 

    Bonjour,

    D’accord pour le duplicate content, mais que faites vous des visites (traffic) ? Quelle répercussion l’iframe a t-il sur le traffic de mon blog ? Un lecteur lit l’article sur votre site, allez-vous récupérer mes statistiques ? Qui gagne quoi au final ?

    Merci

    • Marie
       · 

      Bonjour Paul!

      Nous venons de rajouter un paragraphe à la fin de l’article pour répondre à ta question! 🙂

      • Paul
         · 

        Merci Marie, ce point fut très intéressant !

        Bonne chance pour la suite